Cycle de l’eau expliqué aux poètes

                              goutte d'eau

Voyage d’une goutte d’eau

Un nuage gris gonflé d’eau et d’humeur chagrine
Décide subitement de verser une larme
Et voici une goutte toute irisée de parme
Qui glisse, coule, se laisse porter par la brise marine.

Son poids la précipite vers le bas en pluie fine.
Elle tombe en averse avec des éclats de diamant.
Puis s’écrase et ruissèle sur le flanc d’une colline.
Venant gonfler de son eau un ruisseau miroitant.

Le caractère impétueux de ce dernier la bouscule
Transformant très vite notre gouttelette en écume
Qui mousse et rebondit sur les rochers, recule
Pour finalement se diluer sans amertume.

Sa course folle se poursuit plus calmement
Quand le torrent devient rivière majestueuse
Voilà, alors, que notre goutte d’eau se prend
D’une irrésistible envie de voyageuse.

Elle continue son périple vers l’océan,
Passant de l’estuaire aux grands fonds,
Se fondant avec délice dans ce néant
Avant que le soleil ne l’arrache d’un bond.

Happée par les rayons de l’astre du jour,
Notre petite évaporée se sent devenir légère
Et s’élève  en bulles de  gaz sans retour 
De plus en plus haut jusqu’à rejoindre l’atmosphère.

Et la voilà tout à coup qui se met à trembler
Le froid, tout là haut, la saisit au cœur
Elle se condense en perles nacrées
Et se blottit dans un nuage tout en douceur.

Ainsi se termine son premier voyage
Mais qui se répètera sans fin
Tant que les hommes resteront sages
En prévision des lendemains.
Ndrix carre

21/02/2011

 

 

 

 

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

5 réponses à “Cycle de l’eau expliqué aux poètes

  1. Tous un voyageeeeeee, espèront que les hommes resteront sages mais????, un beau billet, bravo, bisous

  2. Un voyage joliment conté qui j’espère ne s’arrêtera jamais .
    Bonne soirée
    Bisous

  3. un bien joli voyage que tu nous contes, merci
    ça fait un petit moment que je n’étais passée sur ton blog, j’espère que tu vas bien
    passe une douce soirée
    bisous

  4. Un jour la pluie cessera de tomber… je pense que tu pourras écrire, de ton Paradis personnel, sur les fontaines de feu et les rivières de lave… avant que le cycle ne ramène l’eau, molécule la plus abondante de l’Univers.
    Buvez !!!!

  5. Beau texte très prenant,
    sur le cycle d’une goutte,
    donnant l’avertissement,
    à suivre coûte que coûte.

    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s