Légende

Atelier de Ghislaine : expression “Découvrir le pot aux roses”

biche

Légende

Au bord d’un étang à la croisée des mondes
Se dresse  une bâtisse flanquée de deux tourelles
A l’aube on peut y voir des fées danser une ronde
Dans la brume qui s’effiloche au rythme des Belles

On raconte qu’elle serait hantée par un poète
Mort de ne pas avoir su retenir sa muse
Partie sans rien dire , une voilette sur la tête
Ses mots bien emballés pour ne plus qu’ils fusent

Certains soirs,  on peut même voir le cheval docile
Qui l’a portée ce jour là les yeux pleins de larmes
Loin des coups de cravache, loin des mots futiles
Loin des trahisons et des mots qui désarment

On dit que le poète se serait empalé
Sur l’épée d’une armure exposée dans le hall
Jurant que rien d’autre ne pourrait l’en délivrer
Qu’un sourire de la belle qui lui avait fait si mal

Nul ne sait si cette légende s’est vraiment passée
Mais tout semble figé dans la maison de pierres
Seule, une biche à voilette trépigne à l’entrée
Cherchant de ses doux yeux mouillés la clef en fer.

Que celui qui sait dire si les biches savent sourire
Lève en premier le lourd secret des fées de l’aube
Et fasse découvrir le pot aux roses dans un rire
Aux crédules à qui la vérité se dérobe

Car, ici, l’amour sera toujours le plus fort
N’en déplaise aux fées qui l’avaient ensorcelée
La muse combattra sans répit le mauvais sort
Refera des sourires pour sauver son aimé.

Ndrix carre le 15/05/2011

Publicités

7 Commentaires

Classé dans Uncategorized

7 réponses à “Légende

  1. Ghislaine

    Que cette légende est belle…………j’aime les legendes……….
    Merci Ndrix pour ce poeme tout en finesse……..
    tes rimes sont la toile que tu tisses avec le smots………
    bisous a toi

  2. J’adore, les légendes font rêver et remonter en enfance et si magnifiquement écrit.

    Bisous

  3. soryu64

    oh que c’est beau ! Je me replonge avec délices dans ces légendes où les bonnes fées côtoient les méchantes, où les filtres échangés donnent l’ombre et la lumière. Pauvre poète, quelle idée de s’empaler sur cette épée ! N’y avait-il pas une mort plus douce à envisager ? Et l’espoir, qu’est-ce qu’il en a fait ?
    Bises

  4. Le lourd secret des fées de l’aube a inspiré un superbe poème . J’ai l’impression de voir cette biche à voilette devant la maison de pierres .
    Bonne soirée
    Bises

  5. Ghislaine

    Ne t’exuses pas Ndrix , car c’est moi la fautive !!!
    c’est moi qui suis désolée, je t’ai oubliéé et tu m’en vois tres confuse meme.
    vite je vais réparer cet oubli, surtout qu’en plus ,j’ai adoré ta légende et que je suis bien venue la lire et commenter……….
    bisous d emon sud et merci de prendre des nouvelles,
    ce n’est pas le top mais ça va mieux………….

  6. Maxime

    Allongée dans l’herbe, les plis d’une robe lui firent rencontrer
    l’ami aux pissenlits…
    Samothrace d’un jour, les ailes d’un ange lui firent connaitre
    le copain aux marguerites…
    Dans les allées d’un parc, arabesques et taches bleues lui firent découvrir
    le pote aux roses…

  7. Ils sont pénibles, ces poètes,
    Qui, sur un coup de tête,
    Font valser leur optimisme,
    Par amour du romantisme.
    Et que dire de ces belles,
    Qu’elles soient catins ou pucelles,
    Qui se changent en bestioles,
    Parce qu’un rien les affole ?
    Chacun ses attitudes,
    Et le poète à l’habitude,
    De mourir en apothéoses,
    Du moins quand il ose.
    Sa plume est aussi son épée,
    Aussi n’est il pas vraiment blessé,
    A peine un peu meurtri,
    A t’il poussé un cri ?
    Que les Muses soient témoins,
    Et qu’elles en prennent soin !
    Quand à la belle princesse,
    Elle sera aimée, sans cesse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s