La page blanche

Et me voila de retour après un déménagement, des vacances bien méritées…

Je suis heureuse de vous retrouver tous et toutes ! Je crois bien que vous m’avez manqué beaucoup ….

Voilà ma copie pour l’atelier de Ghislaine .. si elle veut bien toujours de moi …Sourire

Confidente solitaire

page cahier

Elle est amie et ennemie
On aimerait pouvoir lui taire
Certaines pensées bien enfouies
Mais c’est impossible de le faire
Elle reconnait  toutes nos envies
Nos angoisses, notre mal-être,
A un seul geste qui nous trahit.

Elle n’a nul besoin de nos mots
Pour savoir si on nous aime
Ou si le monde nous semble beau.
Elle soupçonne qu’on a des problèmes
Rien qu’à nous voir courber le dos
Et remplace les larmes qu’on sème
Par des champs de coquelicots.

C’est la confidente solitaire
De nos nuits blanches et tourmentées,
Ou nos amours, tout au contraire.
Celle qui reçoit sans sourciller
Notre vie racontée en vers
Le long de ses lignes bleutées
De page de cahier sans mystère.

Ndrix carre 20/08/2011

Publicités

8 Commentaires

Classé dans Uncategorized

8 réponses à “La page blanche

  1. Ghislaine

    Merci de ta participation dotée d’une belle prose……………..
    bises et bon retour par mi nous .bises

  2. c’est vrai joli texte sur le sujet
    la page blanche … ou les petits papiers
    On s’y retrouve parfois entre les différentes notes mais j’avoue je suis parfois un peu » fouillis » @ plus amicalement

  3. Pingback: Récapitulatifs atelier semaine 47 année 2 « L'atelier de Ghislaine

  4. c’est bien joli mais un peu triste, je trouve…
    la tristesse est-elle le lot du solitaire ?

    belle belle journée !
    sourire

  5. Le mot en soi n’est pas triste
    Il dépend beaucoup du lecteur
    Je crois que Ndrix est sur la piste
    De son carton de… bonheur
    Ses sourires, elle avait emballé
    Dans des morceaux de papier à fleur
    Le tout dans un carton bien ficelé
    Avec en grosses lettres le mot DOUCEURS.
    Probable que pendant le déménagement
    Ce carton s’est retrouvé enfoui
    Sous les tonnes de désagréments
    Jusqu’à, peut être aujourd’hui !
    Les sourires sont encore tout frais
    Pétillants de vie et d’allégresse
    Nul doute qu’elle les tiendra prêts
    Pour des partages avec tendresse.

  6. mijo

    avoir la possibilité de remplir une page de ses soucis, de ses amours, de ses bonheurs… une chance ! Il m’est arrivé, il y a longtemps de « cracher » ma haine, mon chagrin, mes frustrations dans les pages d’un cahier. Sacré exutoire tout à fait bénéfique. Il a suffi que je relire d’un trait ce que j’avais écrit d’une main rageuse et comme par miracle, « la vraie vérité » m’est apparue ! 😀 C’était donc moi, la peste ? 😀
    Je rigole mais sans blague, c’est une des meilleures façons de cracher son venin sans faire de mal aux autres. À la condition de rester lucide et honnête, bien entendu ! 😀
    Les années ont passées, je suis bien contente de n’ouvrir mon cahier que pour y exprimer ma joie de vivre.
    Bisous à bientôt sur cet espace.

  7. Un bien joli texte pour l’atelier de Ghislaine . La page blanche d’un cahier ou celle de l’ordinateur , nous incite à nous livrer, à nous épancher .
    J’aime beaucoup le passage
    « Et remplace les larmes qu’on sème
    Par des champs de coquelicots.  »
    Bonne soirée
    Bisous

  8. merci de nous offrir un si joli texte
    me voici de retour après une longue pause et prête à affronter les mois à venir
    j’espère que tu vas bien
    bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s