Nahele

Sur une excellente suggestion de notre Poète en chef ..Maitre Fred ..et en espérant qu’Eluna ne m’en voudra pas d’avoir publié un de ses textes sur mon blog … Voici son histoire d’indien à elle …écrite sans concertation et qui, pourtant ne manque pas de coïncidence troublante avec mon propre texte.

Nahele

Dans le soleil levant une ombre s’allonge
Un indien Tcheroki mène son cheval par la longe
Il avance pied nus dans l’herbe mouillée
Tendez l’oreille pour écouter sa mélopée

Nahele est le nom que l’on m’a donné
Il signifie forêt, l’endroit où je suis né
Je suis un noble guerrier des grandes plaines
Et dans mon cœur n’existe pas la moindre haine

Sous mes pieds nus, parle ma Mère la Terre
Elle me dit : » mon enfant soit toujours très fier
De ce pays qui est celui de tes ancêtres
Dans ton âme, aimes en chaque centimètre »

Je regarde au loin sur la ligne d’horizon
Passer un immense troupeau de bisons
Demain sera jour de chasse pour ma tribu
Nous tuerons quelques bêtes sans abus

Notre Mère la Terre nous le demande
Notre peuplade ne sera pas  gourmande
Les squaws ramassent baies et racines
Pour nous faire la meilleure des cuisines

Sur mon cheval Eclair j’ai galopé longtemps
Au soir tombé, je suis rentré au campement
Autour du feu nous nous sommes retrouvés
Avec le sorcier, les chants nous avons entonnés

Nous nous balançons au son des tambours
A la lumière de la lune illuminant l’alentour
Nous appelons les esprits de nos aïeux
Pour qu’ils nous retrouvent autour du feu

Les âmes viennent à nous sans colère
Je sens près de moi celle de mon grand père
Un grand chasseur comme je le serais aussi
Dans mon cœur j’en sens monter l’envi

Nos anciens nous prodiguent aides et conseils
Pour que demain après le lever du soleil
Notre chasse soit bonne et chanceuse
Que les plaines soient pour nous giboyeuses

Nous allons nous coucher dans nos grands tipis
Les rêves me rejoignent du fond de la nuit
Je vois le Grand Esprit Wakan Tanga
Il me parle mais je ne l’entends pas

Je le vois chevauchant un grand bison blanc
Qui avance lentement en grognant
Il regarde au-delà des hautes montagnes
Me faisant un signe pour que je l’accompagne

Arrivé près de lui, tout soudain disparait
Je me retrouve seul dans une grande forêt
Un ours immense est là me regardant
Tendant vers moi une patte pleine de sang

Au matin, je me rends près du grand sorcier
Lui raconte en détail ce dont j’ai rêvé
Il me dit que la mort sera au rendez vous
Pas seulement des bisons mais de l’un d’entre nous

Le Grand Manitou nous a honorés d’un signe
Il faut que tous nous nous en montrions digne
L’un de nous retournera vers notre Mère la Terre
Il ira dignement sans regard en arrière

Les bisons sont là, la chasse va commencer
Nous sentons le vent pour pouvoir nous cacher
A cheval ou  pieds nus dans la terre brune
Nous poursuivons nos proies sans peur aucune

Notre chasse terminée nous rentrons au campement
Tous vivants et avec un bon chargement
Je reste en arrière les yeux levés vers le ciel
Prononçant les mots d’un ancien rituel

Quand un ours se dresse brusquement devant moi
Effrayant mon cheval et grognant de surcroit
Il m’attaque, d’un coup de patte me jette à terre
Me rapprochant ainsi déjà de notre Mère

Mon couteau sorti j’essaye de me défendre
L’ours est enragé il a faim de chair tendre
Mes cris alertent les autres guerriers
Mais il est trop tard, la bête a gagné

Contre Mère la Terre je me laisse aller
Dans son ventre bientôt je vais me retrouver
Les guerriers me soulèvent, retournent au campement
Où le sorcier me prépare au rituel en psalmodiant

J’erre désormais dans le monde des esprits
Mon histoire sur cette terre n’est pas vraiment finie
Elle continuera dans l’esprit du petit Ouray
Dans le cœur de mon fils je vivrais désormais

Il sera comme son père un noble guerrier
Sans peur et fier de la terre où il est né
Il continuera à avancer sans regard en arrière
Et sera un grand chasseur comme l’était son père

Eluna

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

3 réponses à “Nahele

  1. Martine Bond

    je me souviens de la lecture par Eluna de ce texte magnifique. C’était au temps où Maître Fred officiait encore, avant qu’il ne prenne une retraite anticipée et démissionne de ses fonctions de maître. Il nous faut un nouveau Maître Ndrix, il n’est pas le seul à pouvoir nous faire écrire.
    bisous et merci d’alimenter ce blog avec de si jolies choses

  2. Martine Bond

    Je suis revenue je ne voyais pas l’image…
    Re bisous… tâches ménagères…

  3. Magnifique texte qui nous fait vivre cette ultime chasse .
    Merci d’avoir partagé avec nous le texte d’Eluna
    Bonne soirée
    Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s